Loi de finances pour 2020

Loi de finances pour 2020

Que change la loi de finances 2020, votée le 19 décembre 2019 par l’Assemblée nationale, dans le secteur de l’immobilier neuf ?

Loi de finances 2020 : Les aides pour l’immobilier neuf maintenues ... Icade vous dit tout.

 

Le PTZ prolongé en zones périurbaines et rurales 


Le PTZ (Prêt à Taux Zéro), qui peut financer jusqu’à 40 % de l’achat de la résidence principale, constitue l’une des principales aides d’accession à la propriété de logements neufs, en complément des crédits immobiliers classiques. Après une période d’incertitude, Il sera finalement maintenu jusqu’au 31 décembre 2020 dans les zones périurbaines et rurales, B2 et C, où l’offre est jugée suffisante pour la demande. Cette prolongation constitue une excellente nouvelle si vous formez le projet d’acheter un logement neuf situés dans l’une de ces zones. Vous allez pouvoir profiter d’un soutien financier non négligeable, même dans un contexte de taux de crédit immobilier toujours très bas. Et devenir propriétaire de son lieu de vie est un enjeu essentiel en plein questionnement sur l’avenir des retraites.

 

Le Pinel toujours aussi attractif

 

Le dispositif Pinel ne change pas dans la loi de Finances et reste en 2020 le meilleur moyen de conjuguer constitution de patrimoine avec réduction d’impôt sur le revenu. Rappelons qu’il vous permet de bénéficier d’une déduction fiscale pouvant atteindre 21 % du prix d’un logement neuf d’une valeur maximale de 300 000 €. En contrepartie, vous devrez louer ce logement pendant 6, 9 ou 12 ans, dans le respect d’un plafond de loyer et de ressources du locataire. A noter une modification non négligeable prévue pour la loi de finances 2021. Les maisons individuelles seront sorties du dispositif, qui ne sera réservé qu’aux appartements ! Par ailleurs, une expérimentation grandeur nature concernant sur la régionalisation du « zonage » Pinel sera lancée en Bretagne et s’achèvera le 31 décembre 2021.

 

La fin programmée de la taxe d’habitation

 

Enfin, La loi de finances 2020 confirme l'exonération intégrale par le Gouvernement de la taxe d’habitation sur la résidence principale pour 80 % des foyers dès cette année. Pour les 20 % des ménages restants, la suppression totale sera effective en 2023.