Appartement écologique : comment faire ?

Appartement écologique : comment faire ?

L’environnement nous concerne tous, c’est pourquoi ICADE vous livre ses conseils pour disposer d’un appartement écologique respectueux de l’environnement !

Certains logements mal isolés causent de lourdes déperditions d’énergie. Dans une démarche de respect de l’environnement, l’immobilier écologique répond à certaines normes concernant les programmes immobiliers neufs. Les constructions neuves présentent de nombreux avantages sur le plan écologique. Pour l’achat ou la rénovation d’un appartement, plusieurs mesures permettent de limiter son empreinte carbone, en améliorant notamment la performance énergétique du logement. 

 

Qu’est-ce qu’un appartement écologique ? 


Un logement vert est construit avec des matériaux durables. Engagé dans une démarche de respect de l’environnement, il possède des installations aux normes et privilégie l’utilisation de matériaux écologiques et non polluants, qui ne sont pas issus de la pétrochimie. Pour réduire son empreinte carbone, un appartement écologique limite aussi l’émission gaz à effet de serre.


De manière générale, les appartements écologiques se fixent pour objectif :

 

  • D’avoir la meilleure isolation possible : celle-ci concerne la toiture, les murs, mais aussi les combles, les fenêtres et l’ensemble des ouvertures extérieures (entrée, cave, garage) ;
  • D’être correctement exposés au soleil : ainsi, l’installation de baies vitrées côté sud optimisera leur consommation énergétique ;
  • De choisir un type chauffage économique : en optant pour une solution économique et non polluante, la moins énergivore possible ;
  • D’installer un système de ventilation, si possible à double flux ;
  • De limiter la consommation d’eau et la consommation énergétique des appareils et équipements, en privilégiant ceux des classes A+++ ;
  • De privilégier des matériaux non nocifs pour la santé des occupants.

 

Quel est l’intérêt d’avoir un appartement écologique ?


En plus de s’inscrire dans une démarche de respect de l’environnement, un logement écologique présente de nombreux avantages au bailleur comme aux occupants. 


Il prend soin de la santé des locataires, en améliorant la qualité de l’air qu’ils respirent et en privilégiant des matériaux écologiques plutôt que les composants chimiques extrêmement polluants. 


Si au départ, un logement écologique requiert un important coût financier, celui-ci sera rapidement amorti grâce aux économies d’énergie effectuées sur le long terme. 
En outre, un appartement écologique sera beaucoup plus facile à vendre qu’un appartement classique. Il offre également une importante plus-value à son propriétaire, grâce aux différentes installations réalisées.
 

Enfin, un appartement écologique donne droit à des avantages fiscaux, avec une réduction de la TVA pour l’achat d’un chauffage à bois, de panneaux photovoltaïques ou de matériaux pour l’isolation thermique. Pour ces équipements, elle passe de 19,6 % à 5,5 %.


Pourquoi privilégier les logements écologiques ?


Opter pour un logement écologique, c’est vivre en conscience. Une démarche respectueuse de l’environnement passe aussi par la réalisation d’un investissement immobilier responsable et écologique. En optant pour des équipements peu gourmands en énergie, en misant sur une isolation efficace et en privilégiant des matériaux peu polluants, les investisseurs et les locataires des appartements écologiques participent à réduire leur impact sur l’environnement.  


Aussi, les logements mal isolés représentent un vrai risque sur la santé : à terme, une mauvaise isolation cause des insalubrités. De même, une maison mal ventilée entraîne une forte humidité de l’air. Celle-ci favorise l’apparition de champignons et de moisissures. À cause des allergènes qu’ils libèrent, ils peuvent causer des maladies et allergies respiratoires, et notamment de l’asthme. 
 

Comment améliorer la performance énergétique de son appartement ?


Obligatoire depuis 2006 (pour les ventes immobilières) et 2007 (pour la mise en location d’un bien), le diagnostic de performance énergétique (DPE) indique la classe énergétique du logement, de A (la plus économe) à G (la plus énergivore). Ce diagnostic informe le locataire ou le repreneur du logement sur sa consommation énergétique et sur la quantité de gaz à effet de serre qu’il émet. 


Rappelons aussi que les bâtiments sont quant à eux soumis au label bâtiment bas carbone (BBCA) qui certifie l’exemplarité des empreintes carbone des immeubles écologiques.


Ce diagnostic est réalisé par un professionnel certifié. Il tient compte de l’orientation du logement, des performances de chauffage, de climatisation et de production d’eau chaude sanitaire, de la qualité de l’isolation thermique et de la qualité des vitrages et des ouvertures.


L’Agence de la transition écologique (ADEME) considère qu’un logement mal isolé laisse échapper 25 à 30 % de la chaleur par le toit, 15 à 20 % par les murs et 10 à 15 % par les fenêtres. Pour améliorer la performance énergétique de l’appartement et limiter sa consommation d’énergie, il faut donc impérativement optimiser son isolation thermique. 


Quels matériaux respectueux de l’environnement choisir ?


Pour construire la maison ou l’immeuble écologique de demain, les matériaux polluants issus de la pétrochimie sont à bannir. L’essentiel est de miser sur des matériaux durables et naturels, qui produisent peu de déchets lors de leur fabrication, comme :

  • Le bois ;
  • L’acier ;
  • L’argile ;
  • La brique ou le parpaing ;
  • La paille ;
  • Le béton de chanvre ;

 

Réputé depuis toujours pour ses propriétés isolantes, le bois est un matériau sain qui ne cause pas d’allergies. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’acier est aussi un matériau écologique, car il se recycle très facilement. Il présente également l’avantage d’être particulièrement résistant.


Il est aussi conseillé d’avoir recours à des laines écologiques, d’origine minérale ou végétale, pour l’isolation thermique. La fibre de bois, le liège, le lin, le coton, la ouate cellulose et la laine (de bois, de chanvre, ou de mouton) font partie des isolants les plus respectueux de l’environnement.


Dans une démarche toujours plus responsable, des matériaux issus de produits recyclés ont également vu le jour. Il faut aussi faire appel dans la mesure du possible à des artisans locaux. Par exemple, dans le cadre de la rénovation énergétique d’un programme immobilier neuf à Marseille, le propriétaire optera pour des professionnels situés aux alentours de la cité phocéenne ou dans les Bouches-du-Rhône, pour limiter la pollution due aux transports des matériaux.


Privilégiez des appareils économes pour limiter vos consommations !


Pour réduire sa consommation électrique et entrer dans une démarche éco-responsable, il est primordial de choisir des équipements peu énergivores. Les appareils électriques disposent d’une étiquette énergétique, qui précise à quelle classe ils appartiennent. Obligatoire depuis 1992, elle indique notamment la consommation énergétique de l’appareil, exprimée en kWh, et sa consommation d’eau. 


Optez, de préférence, pour des appareils de classe A, afin de limiter vos consommations énergétiques. Le réfrigérateur et le lave-linge, qui sont particulièrement énergivores, seront plus performants et économes s’ils sont étiquetés A+++. 


Pour l’éclairage, l’installation de lampes à LED permettra de réduire significativement la facture d’électricité. Enfin, les plaques de cuisson à induction consomment également beaucoup moins d’énergie que celles en vitrocéramique ou en fonte.


Quelles sont les aides gouvernementales pour passer à un logement écologique ?


Pour inciter les Français à participer à la transition énergétique, l’État leur permet de bénéficier d’aides financières. Les bailleurs sociaux y ont notamment accès. 
Quant aux particuliers, ils ont droit à plusieurs aides ou primes :

  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique ;
  • Les aides MaPrimeRénov', celles de l’Agence nationale de l’habitat, ou celles d’Action Logement ;
  • Les primes délivrées au titre des Certificats d’Économie d’Énergie ;
  • Un taux de TVA réduit.

 

Pour les aider dans le financement de leur projet écologique, l’écoprêt à taux zéro (Ptz) reste également accessible pour les programmes neufs.